Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Saint-Viâtre (41210)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers du Centre-Val-de-Loire -> Clochers du Loir-et-Cher
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Mar 15 Nov - 14:59 (2011)    Sujet du message: Saint-Viâtre (41210) Répondre en citant

Eglise

Eglise Saint-Viâtre

Saint-Viâtre s'appellait Tremblevif, le village du tremble, avant 1854. Il porte aujourd'hui le nom d'un ermite solognot du VIe issu de Micy, dont la tombe se trouve dans la crypte du Xe sous l'église, constituée d'un étroit couloir à l'intérieur d'une abside qui ne dépasse pas trois mètre de diamètre.

La nef est lambrissée et suivie d'un choeur de deux travées du XIIIe avec remplois de sarcophages. Le clocher date des XIIIe et XIVe siècle, le lambris et les baies du XIXe.
La nef est flanquée de part et d'autre de chapelles seigneuriales du XVIe formant transept. Au nord, les clefs armoiriées portent les armes de Wolfgang EBERHARD comte de LUPFEN auquel François Ier avait donné en 1516 la seigneurie de Tremblevif, et de sa femme Jeanne CLERET. Au sud on trouve sur les clefs les armes de la même et de son second mari Ludovic le GROING, qu'elle épouse en 1534. Ces chapelles construites en briques sont décorées de losanges de briques noires. Au nord du choeur, on trouve une sacristie construite de la même façon, et au sud un mur joignant le chevet au mur de la chapelle et formant un appentis bâti au XIXe.

Il faut voir dans l'église deux piscines du XIIIe et du XVe, deux fragments de vitraux du XVIe, à savoir, au sud du choeur, deux donateurs devant un saint, daté de 1584 et une partie de Crucifixion dans la chapelle nord, du début du XVIe) et la châsse du saint de 1817, remplaçante de celle de 1655 détruite par la furie révolutionnaire.

Dans la chapelle sud, on trouve un intéressant vestige d'un retable du XVIe, à savoir quatre volets qui portent sur leur face intérieure des peintures de la Passion (la Flagellation et le Portement de Croix - la Crucifixion - Mise au Tombeau - Résurrection et Pentecôte). La face extérieure est décorée de peintures de la vie de saint Viâtre. Dans les quatre petits compartiments supérieurs des deux volets de gauche : Saint Viâtre garde les troupeaux de son père, il demande à l'abbé Trigetius d'entrer dans son monastère, il remplit les fonctions de diacre, il est accusé par les frères de l'abbaye. Ensuite, dans les compartiments du bas, il guérit les malades et calme les bêtes féroces, l'abbé et les religieux implorent son pardon. Dans le même ordre, à droite, Viâtre à l'abbaye de Micy, repas des moines en présence des évêques, Viâtre et Avy se retirent en Sologne près d'une fontaine, guérison d'un possédé du démon puis l'ensevelissement de Viâtre, la guérison des époux en prière au pied du tremble. On aperçoit sur la dernière scène le clocher de l'église et la chapelle-reposoir.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Saint-Viâtre
Siécle de l'édifice: Xe-XIIIe-XIVe-XVIe
Forme du clocher : clocher-porche tors
Clocher en péril : non


Chapelle

Chapelle-reposoir de Saint-Viâtre (XVe)

Sur un tertre artificiel au bout du bourg, on trouve une sorte d'oratoire rectangulaire surmonté d'une haute toiture et éclairé de six baies. Il contient un autel sur lequel était posée la châsse du saint pendant les processions, ce qui justifie son nom de reposoir. Le bâtiment date de la toute fin du XVe ou du début du XVIe.


Fontaine sacrée

Fontaine Saint-Viâtre (XIXe), reconstruite à la fin du XIXe et déplacée d'une centaine de mètres en 1985 car elle se trouvait sur le tracé de l'autoroute. Saint Viâtre avait bâti un oratoire pour honorer le Seigneur, et quand il finit, il jeta son manteau au loin; là où il retomba jaillit une fontaine qui est vénérée encore de nos jours.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 15 Nov - 14:59 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers du Centre-Val-de-Loire -> Clochers du Loir-et-Cher Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com