Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Pêchereau (Le) (36200)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers du Centre-Val-de-Loire -> Clochers de l'Indre
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Dim 30 Oct - 02:50 (2011)    Sujet du message: Pêchereau (Le) (36200) Répondre en citant

Eglise

Eglise Notre-Dame de l'Assomption (XXe)

Pêchereau vient non pas de la pêche, mais de l'altération de Podium Cherelli, selon un acte de 1226. Podium signifie le mont, le lieu élevé et a donné Puy. Sous l'Ancien Régime, il n'eut qu'un prieuré au Pêchereau (voir ci-dessous) et une chapelle fondée au XVe. La première chapelle fut fondée en 1488 par deux frères prêtres, Pierre et Mathurin MARCHAND. L'un était curé de Ceaulmont et l'autre de Bazaiges. Une inscription lapidaire relatant ce fait se lit sur le mur de la nef, à l'intérieur de l'église actuelle :" Le premier jour d'avril l'an 1488 fut ceste esglise commancée et fondée par deux frères prebtres, nez de ce lieu: Pierre Mathurin MARCHANS nommés. De Ceaulmont Bezeages, lors curés. Et de deulx messes chescune sepmaine le dim... parrochialle avecques ... offices et sacremens .... et le vendredi après so... de la ... à l'intention d'iceux. Pour ce pries Dieu pour". En clair, deux curés de paroisses voisines, nés au Pêchereau, fondèrent cette ancienne chapelle, à charge pour la paroisse de dire chaque semaine et à perpétuité, deux messes pour le repos de leur âme. Compte tenu de l'éloignement de Chavin, le desservant de la chapelle du Pêchereau de l'époque exerçait les fonctions curiales et tenait les registres des baptêmes, mariages et sépultures. Mais il n'en était pas moins considéré depuis 1525 par le curé de Chavin comme un simple chapelain d'une église "annexe et filliole", tandis qu'au contraire, les habitants revendiquaient pour leur territoire toutes les prérogatives d'une vraie paroisse.

A la Révolution, le Pêchereau devint enfin commune et paroisse indépendante, à la suite de demandes répétées de ses habitants.

Au début du XXe siècle, une association « Notre Dame du Pêchereau », sous l'impulsion de Madame Léopold Chauveau, trouvant l'église trop petite à son goût, bien que rénovée et agrandie de 1806 à 1900, voit le jour avec l'objectif de construire une nouvelle église. En effet, la commune s'était agrandie, et continuait à grossir dans la première moitié du XXe, notamment avec l'implantation de l'aérodrome d'Argenton. La famille Devallencienne fait don du terrain, la famille Chauveau assume les frais d'architecte et de construction. Sur les plans d'Henri Dauvergne (fils d'Alfred), la construction débute en 1906 sous le curé Ducher et se poursuit de 1907 à 1916 avec le curé Pâquier. La guerre en 1914 ralentit quelque peu les travaux. Le 5 septembre 1916, le cardinal Léon-Adolphe Amette, archevêque de Paris, ami de la famille Chauveau, procède à la bénédiction de l'église. Ni romane, ni gothique, ni flamboyante, elle est le fruit architectural de l'époque : deux chapelles latérales, une tribune, une chaire (aujourd'hui supprimée), cinq statues, sept vitraux rappelant les litanies de la Vierge et huit grands vitraux, dont certains portent les blasons des familles donatrices. La décoration des fonts baptismaux est dû à l'Abbé Chaix, curé de 1952 à 1957.

Il faut noter que la pierre d'édification de l'ancienne église datant de 1488 et la cloche de 1857, « Eugénie Victorine Aurélie », ont été ramenées dans la nouvelle église, le maire de l'époque, Jean Duris faisant partie de l'association. L'ancienne église à laquelle certains habitants étaient très attachés ne sera désaffectée qu'en 1928. En 1952, le conseil municipal de l'époque décide la démolition totale de l'église, au grand regret de certains habitants de l'époque.
Source : http://www.le-pechereau-mairie.fr/eglise.php

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : ND Assomption
Siécle de l'édifice: XXe
Forme du clocher : clocher-porche à flèche
Clocher en péril : non

Cartes postales anciennes (2) :
façade
côté


Chapelle

Chapelle Saint-Fiacre de Verneuil (XIIIe-XIXe)

L'an 1862 le Comte d'Autemarre d'Erville, propriétaire du terrain sur lequel subsistaient les ruines du prieuré de Verneuil, fondé au XIIIe, décide de faire édifier une chapelle dédiée à St Fiacre, la nouvelle construction de 10m x 5m conservant un pilier de l'ancien bâtiment. Cette chapelle de plan rectangulaire prolongée d'une abside hémi-circulaire, inspirée du style néo-roman, est aujourd'hui à l'abandon et en péril de ruine.
Une fontaine, en réalité un puit avec une margelle de 1m de haut et de 60cm de diamètre se trouve sur la route menant à La Châtre.
Les gens venaient en pèlerinage, buvaient l'eau de la fontaine, censée guérir les coliques.
A partir de 1850 les jardiniers prennent St Fiacre pour patron. Des pèlerinages auront lieu d'abord le dernier dimanche de Juillet, puis le dernier dimanche d'août.

Type d'Edifice: Chapelle
Nom de l'Edifice : Saint-Fiacre
Siécle de l'édifice: XIIIe (remploi) - XIXe
Forme du clocher : sans
Clocher en péril : oui

Photo (1) :


Crédits : Mairie du Pêchereau


Patrimoine religieux disparu

Ancienne église Notre-Dame (XVe-XIXe), voir ci-dessus.

Ancien prieuré de Verneuil (XIIIe)

En 1226, l'existence d'un prieuré de Verneuil est attestée par le pape Honorius III, sur le territoire de Le Pêchereau au lieu-dit Verneuil (di Vernolio, terrage de Puychereau). Ce prieuré disparaît à la Révolution, ses ruines seules subsistent jusque la fin du XIXe.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 30 Oct - 02:50 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers du Centre-Val-de-Loire -> Clochers de l'Indre Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com