Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Forme des clochers

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Accueil -> Accueil général
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Ven 24 Aoû - 22:06 (2007)    Sujet du message: Forme des clochers Répondre en citant

Classifications des diffèrentes formes et apparences de clochers, par types :

Bâtière : toit à deux pentes



image: Eglise Saint-Pierre et Saint Paul de Coigny (Manche)

Arrow Variante : A double bâtière : lorsque deux toits à deux pans sont cumulés en un seul.

Légé (Loire-Atlantique)

Saint-Omer de Blain, Blain, Loire-Atlantique


Beaumanoir: identifiable au premier coup d’œil grâce à la petite tourelle accolée au clocher renfermant l’escalier permettant d’atteindre son sommet, la tour à base carrée ou rectangulaire est couronnée d'un balcon entourant l'emplacement des cloches lui-même surmonté d'une flèche. Le plus connu est celui de Taulé dans le Finistère et il y en a plusieurs dans le même département.



Beffroi : De manière générale toute tour avec des cloches, mais un clocher-beffroi est un clocher isolé, séparé de l'église et qui supporte les cloches. Le clocher-beffroi ici est celui de l'église Saint-Eloi à Dunkerque, mais on en trouve dans tous les départements comme à Nort-sur-Erdre (44).



Bulbe Clocher en forme de bulbe (surtout rencontré en Savoie) , ici le clocher de Notre-Dame de Bellecombe (Savoie)



Campanile : Construction simple qui supporte les cloches de l'église. Elle peut se trouver séparée de l'édifice ou dans le corps de l'ouvrage.

Photo: Campanile de la chapelle du prieuré Saint-Louisà Nantes:
vue de la façade nord et du campanile, au-dessus de la Croix.


La définition de ce type de clocher varie selon les pays. En Italie, il désigne les clochers de la Renaissance. Le campanile était le plus souvent construit comme un élément à part entière, ne faisant pas partie de l'église ou de la cathédrale. Il abritait les cloches qui servaient à appeler les fidèles à la prière. À la Renaissance, le campanile devint l'objet de rivalité entre les villes italiennes et sa construction fut souvent confiée à de grands artistes. Il correspond alors à nos clochers-toursou beffrois.

La Tour de Pise est l'un de ces campanile italiens:
(photo : wikipédia)

En Provence, les campaniles sont souvent en fer forgé afin de ne pas faire obstacle au vent et le terme y désigne une construction faite au sommet d'un clocher ou un bâtiment séparé pour abriter les cloches. Voici un site consacré aux campaniles de Provence: http://abegui.free.fr/campanile/?page=present . Ces campaniles couronnent le plus souvent des clocher-terrasses ou des beffrois aux toits plats. Ils peuvent aussi être rajoutés sur des édifices publics, comme les halles et les mairies.

Quelques photos de campaniles de provence, tirées de ce même site:

campanile bulboïde de Lauris (Vaucluse), 1857;
campanile de l'église Notre-Dame de Grâce à Eyguières (Bouches du Rhône), de type cylindrique, construit avec l'église en 1783.

Arrow NOTA : le campanile peut être marié à un autre type de clocher, par exemple, la flèche à Notre-Dame de Valmy à CHARENTON-LE-PONT (1996)




Clocher-porche: voir Position des clochers.


Dôme : Clocher rond ou à pans très nombreux (rare en France)

dôme rond

Basilique Saint-Avold, Lorraine, exemple de dôme à pans

Dôme à l'impériale: convexe au sommet et concave à la base, dôme à quatre contre-courbes (dit clocher comtois) est traditionnellement recouvert de petites tuiles vernissées composant les motifs colorés les plus variés. Typique de France-Comté.



Double clocher : façade à deux clochers. Le cas classique : la cathédrale (ci-dessous, Chartres)



Flèche : Clocher plus haut que large, élancé, dressé verticalement au-dessus de l'édifice. Ce clocher est l'un des plus fréquent et se trouve dans toutes les régions.
Voici la flèche à plomb de St Gonery dans le Trègor. (Cotes-d(Armor)


Une autre fléche, en ardoise, celle de l'Eglise de la Houssaye dans l'Eure (27)


Dernière édition par Admin le Sam 25 Déc - 05:49 (2010); édité 13 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 24 Aoû - 22:06 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Sam 25 Aoû - 10:37 (2007)    Sujet du message: Forme des clochers Répondre en citant

Kreisker : c'est une tour carrée haute et massive surmontée d'une flèche entourée de clochetons disposés aux quatre coins de la tour. Fréquent dans les églises néogthiques du XIX ème (Bretagne historique). Le clocher le plus connu est celui de la chapelle Notre-Dame du Kreisker (XIV-XVe) qui domine St Paul de Léon de ses 78 m



Lanterne ou Lanternon : petite construction de plan centré en forme de lanterne, percée de fenêtres et placée au faîte d’un toit ou d’un dôme. Le lanternon se distingue du lanterneau par son volume élancé (petite fléche) . Le lanternon sert souvent à donner de la lumière aux parties sous le toit. Ne pas confondre avec le belvédère ou le campanile.


Lanterneau : petite construction basse, généralement de plan carré ou rectangulaire, percée de fenêtres et placé au faîte d’un toit. Le lanterneau sert habituellement à donner de la lumière aux parties sous le toit. Il se distingue du lanternon par son volume écrasé. Ne pas confondre avec le belvédère. Il est fréquent sur les toits des chapelles.



ci-dessus: Chapelle de Tous les Saints, ancienne chapelle funéraire de Preuilly-Sur-Claise dans l'Indre-et-Loire.


Léonards : : la tour est surmontée d'un ou deux étages plus étroits comprenant une chambre de cloches entourée d'un balcon bordé par une rambarde, une flèche entourée de quatre clochetons surmonte la tour. Ci-dessous l'église Saint-Pierre et Saint-Paul de Lannilis dans le Finistère. L'édifice est néo-roman (1876) , le clocher à léonards est gothique.




Mur: Le mur en façade est évidé pour contenir les cloches le plus souvent. Il se termine en triangle. Dans certaines régions comme la Creuse ce type de clocher est appellé "clocher de maçon" parce que tout bon maçon est capable d'en faire un alors qu'il faut plusieurs corps de métier pour les autres types de clochers. On l'appelle aussi "clocher-arcade" ou "campenard".
Arrow Variante : le clocher-peigne (voir ci-dessous)

Ci-dessous, l'église de Lestards en Corrèze, qui est la dernière église de France à avoir conservé son toit de chaume. Elle aurait servi de commanderie pour l'ordre Saint-Antoine de Vienne.



Dernière édition par Admin le Jeu 27 Aoû - 02:33 (2015); édité 6 fois
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Lun 27 Aoû - 10:25 (2007)    Sujet du message: Forme des clochers Répondre en citant

Pavillon : il ressemble à une pyramide à 4 pans et est donc en forme de flèche mais très courte. Ici la tour-clocher d'Olargues.



Peigne: catégorie de clocher-mur qui ne se termine pas en triangle mais dont le haut reste rectangulaire et plat, les cloches sont donc disposées en paralléle. Courant dans le sud de la France, rare ailleurs. Le clocher ci-dessous est celui de Génolhac dans les Cévennes (Gard), il datedu XIIe siècle.



Terrasse: il n’y a pas de charpente c’est une plate forme qui termine le clocher, parfois un garde fou protège son périmètre. Souvent c'est un clocher non terminé par manque de moyens ou utilisé comme tur de guet, auquel cas il peut ressembler à une tour de chateau-fort.

Il peut abriter les cloches en haut de sa terrasse (Cucugnan , Aude)


ou faire partie d'une église fortifiée et en être le donjon (Rieucros, église du XVe, Ariège)


Tors: Un clocher tors ou clocher flammé est un clocher où la flèche est en spirale, souvent couverte d'ardoises. Il y a environ une centaine de clochers de ce type en Europe. Ces clochers peuvent avoir vrillé à cause du mauvais séchage du bois, ou avoir subi plusieurs tornades comme celui de Fougéré dans le Maine-et-Loire, ou avoir été réalisé comme une prouesse architecturale (Fontaine-Guérin dans l'Anjou) Il y a un peu plus de 60 clochers tors en France, et les deux concentration principales sont autour de Baugé dans le Maine-et-Loire et de Herve das la province de Liège en Belgique.

Wikipedia a sur le sujet un article complet et détaillé : http://fr.wikipedia.org/wiki/Clocher_tors

Association des clochers tors d'Europe: http://www.clocherstors.org/
Site sur les clochers tors du baugeois: http://www.augfrance.com/mediamomes/maternelle_cuon/clochers.html

Image ci-dessous: clocher de Fontaine-Guérin, qui tourne d'1/18e de tour vers la gauche et qui a été donc réalisé comme prouesse architecturale



Ci-dessous: clocher du Vieil-Baugé, qui vrille et qui penche.


Dernière édition par Admin le Mer 1 Juil - 12:38 (2009); édité 2 fois
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Lun 27 Aoû - 10:52 (2007)    Sujet du message: Forme des clochers Répondre en citant

Sans clocher: par manque de moyens ou par absence de besoin, certains lieux de cultes n'ont pas de clocher. Ce sont des anciens ou des nouveaux lieux de culte, répandus sur tout le territoire, dans chaque commune. Il y a aussi des églises sans clocher, voire même des communes comme (Sellières, dans le 39) ou l'église n'a pas de clocher et le clocher utilisé est celui de l'ancienne église, détruite pour construire la nouvelle au XIX ème siècle! On trouve une autre commune dans ce cas, c'est Saint-Etienne de Mer-Morte en Loire-Atlantique, où le clocher date du XIIIème siècle, et est celui de l'antique église où Gille de Rais pénétra à cheval en pleine messe. ce susdit clocher se trouve à 100 m. de l'église du XIXème, et lui sert de clocher et de beffroi municipal.

Chapelle ND-de Délivrance à Saint-Quirin, Moselle



Il y a des chapelles sans clocher qui sont décorées par un fronton comme la chapelle de la Congrégation à Vannes (ci-dessous)


La chapelle de la congrégation (1848), encore appelée Chapelle Sainte Catherine est voisine de l'église Saint-Patern. On y accède par un escalier à plusieurs marches.
Sur la façade une statue de la Vierge Marie, rappelle que cette chapelle a été autrefois appelée "chapelle Notre-Dame". Sur la corniche, située en dessous de la petite rosace, un oeil attentif peut discerner une inscription en langue bretonne "Congregation en dud Yaouank" ce qui signifie "congrégation des jeunes gens."
C'est cette inscription qui est à l'origine de l'appellation "chapelle de la Congrégation".
Aujourd'hui aménagé pour les besoins paroissiaux, ce petit édifice est utilisé pour la messe en semaine et les soirées de prières et d'adoration.

Beaucoup de chapelles rurales n'ont pas de clocher, comme la chapelle du Trépas à Jans (Loire-Atlantique).(ci-dessous) Ces chapelles peuvent avoir une façade couronnée d'une petite croix en pierrre ou en métal.



Parfois seul un chevet en hémicycle et une fenêtre voutée permettent de distinguer une chapelle, comme la chapelle Saint-Roch à Marcq dans la région d'Arleux, la capitale de l'ail fumé dans le Nord (59).

http://www.sensee-ostrevant.com/bouquin/Marcq_Guide_html_4f0f01ef.gif

Et parfois, rien ne le permet, surtout quand cette chapelle a été transformée et remaniée plein de fois, en grange, cellier ou... pièce de la maison. Very Happy


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Mer 23 Déc - 04:23 (2009)    Sujet du message: Forme des clochers Répondre en citant

Classification des diffèrentes positions du clocher

Beffroi : De manière générale toute tour avec des cloches, mais un clocher-beffroi est un clocher isolé, séparé de l'église et qui supporte les cloches. Le clocher-beffroi ici est celui de l'église Saint-Eloi à Dunkerque, mais on en trouve dans tous les départements et ils sont maintenant restaurés comme à Nort-sur-Erdre ou à Saint-Etienne de Mer-Morte. Dans ces deux communes de la Loire-Atlantique, les beffrois sont les clochers restants d'anciennes églises démolies.




Clocher-Porche: Clocher situé à l'entrée ouest de l'église au-dessus du passage. il sert de porche. Courant dans toute la France, principalement dans l'art roman (Bourgogne) ou dans l'art néogothique ( Blain en Loire-Atlantique), ou dans l'art néo-roman. Sur l'image ci-dessus: l'EGLISE SAINT-JEAN-BAPTISTE DE SAINT-JOUAN-DES-GUERETS, restaurée en 2007, son clocher-porche date du 2e quart du 19e siècle (vers 1830-1840) tandis que le reste de l’édifice est élevé entre 1861 et 1866 sur les plans de l’architecte Jean-Gabriel Frangeul et elle est bénie en 1873. Certains clochers-porches ont été construit uniquement pour soutenir la façade de la nef. La forme massive des clochers-porches, aux murs épais, a effectivement mieux résisté à la dégradation de la qualité des constructions au XIXe.

Arrow Le clocher-porche peut parfois être latéral (église de Guenrouët, Loire-Atlantique) ou devenir un beffroi, notamment quand il reste seul vestige d'une ancienne église, gardé pour raisons budgétaires ou historiques (églises de Nort-sur-Erdre ou de Saint-Etienne de Mer-Morte en Loire-Atlantique, ou de Bretteville-sur-Odon dans le Calvados).



Clocher latéral, situé sur l'un des cotés, soit près du porche, soit plus au milieu de l'église. Ce clocher ci-dessous est celui du Gâvre (44130), une belle église du XV ème rénovée au XIX ème, le clocher date de cette époque. Dans les églises de l'Ile-de-France, le clocher est souvent situé à droite du chevet, derrière ou au-dessus de la dernière travée du bas-coté droit.



Arrow Clocher en coin, très rare, variété du clocher latéral .C'est un clocher situé à un coin de l'église, le seul cas que je connais pour l'instant est celui de l'église de Saint-Omer de Blain (44), je vous serai très reconnaissant si vous m'en signaliez d'autres!
Ce clocher n'est possible que pour un édifice carré. Dans les autres cas, c'est un clocher latéral. Cette église posséde 3 porches. C'est une photo personnelle, cliquez pour aggrandir.




Clocher à la croisée du transept, rare. Parfois le clocher est situé à la croisée du transept, ce qui est beau mais difficile à faire. Ci-dessous, la chapelle du séminaire Saint-Jean à Nantes, inaugurée en 1937. Son beau clocher à baie vitrée est situé juste à la croisée du transept. Cette position est plus caractéristique des églises anciennes (Xe à XIIe siècle), le clocher s'appuyant ainsi sur quatre piliers dans le croisillon du transept, l'un d'eux pouvant être creusé d'un escalier en colimaçon.
Pour les églises modernes, l'évolution des matériaux et des pratiques des bâtisseurs vers une mauvaise qualité globale et une unité de styles imposés freina le mouvement au XIXe et au début du XXe : le clocher-porche, plus indépendant de l'église, mieux assis et propre au style de l'époque, l'emporta sur le clocher à la croisée du transept, plus antique et nécessitant une construction solide de toutes les parties de l'édifice. Par ailleurs, ce type de clocher est plus difficile à rénover, parce qu'il faut absolument éviter la surcharge des structures portées par les arcs de la nef ou les piliers, comme c'est arrivé à Langon (Ille-et-Vilaine), où l'église est désormais interdite au public.

Arrow Quant il n'y a pas de transept, le clocher est dit "entre la nef et le choeur", on trouve cette configuration sur les anciennes églises de Normandie, antérieures aux grandes reconstructions des XVe-XVIe siècles.



Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Dim 17 Juin - 05:16 (2012)    Sujet du message: Forme des clochers Répondre en citant

Classifications régionales

Il existe plusieurs classifications régionales pour des types de clochers particuliers

Bretagne http://p.ribot.free.fr/clocher.htm

Table de correspondance :

Arrow Beaumanoir est un type de clocher reconnu sur La France des Clochers. Toutes les églises qui ont un clocher Beaumanoir ne sont pas construites dans le style de cet atelier d'architectes bretons des XVe/XVIe siècles.
Idem pour Léonard.

Arrow Mur et Baroque : clocher-mur, ou clocher-peigne si plusieurs arcades

Arrow Dôme : réservé aux églises qui présentent un vrai dôme comme Notre-Dame de Bon Port à Nantes. Les églises "à dôme" de ce site sont classées parmi les clochers à lanternons/lanternes ou léonards.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:11 (2017)    Sujet du message: Forme des clochers

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Accueil -> Accueil général Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com