Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Gien (45500)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers du Centre-Val-de-Loire -> Clochers du Loiret
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Sam 10 Sep - 00:52 (2011)    Sujet du message: Gien (45500) Répondre en citant

Eglise

Eglise Sainte-Jeanne d'Arc

La première chapelle saint-Etienne date du VIe siècle et a été édifiée par AUNAIRE évêque d'Auxerre. Au XIIIe, Philippe-Auguste fonda sept chapellenies en cette église, qui fut alors rebâtie.
La collégiale royale Saint-Etienne, édifiée en gothique flamboyant par Anne de Beaujeu, fut inaugurée en 1514. Anne de Beaujeu reconstruisit aussi le château du XIIe, qui a échappé aux bombardements de 1940, est classé MH et abrite de nos jours le musée de la Chasse. La tour du clocher actuelle date de la fin du XIVe. L'église fut pillée ainsi que toute la ville en 1561 et 1562, les prêtres de la ville, réfugiés au château de la Bussière, assiégés puis massacrés. La ville resta la fortresse des protestants jusqu'en 1568, puis fut reprise par Sciarra MARTINENGO, capitaine italien à la solde de Catherine de Médicis, qui ne manqua pas de piller à nouveau la ville. Le chapitre fut supprimé au XVIIe après enquête et force pressions du curé de Gien-le-Vieil.
L'église fut endommagée à la Révolution et désaffectée en 1828. En 1832, l'église Saint-Pierre, construite par l'architecte François Pagot, fut ouverte aux fidèles. Elle a été bombardée le 15 juin 1940 et les parties hautes se sont effondrées dans la nuit du 21 au 22 juin, suite à un incendie. La nouvelle église à parements de brique, entièrement conçue par les architectes Paul et Jean Gélis, rebaptisée Sainte-Jeanne d'Arc, a été inaugurée le 28 mars 1954. Les chapiteaux de terre cuite sont l'oeuvre de Henri Navarre pour la nef et le choeur, de Georges Muguet pour les bas-côtés. Les vitraux sont l'oeuvre de Max Ingrand (nef), François Bertrand (façade occidentale et chevet) et M. Herzelle (baptistère). Le décor en dalles de verre a été conçu par Max Ingrand également. Les jeux d'orgues, dessinés par Paul Gélis, ont été réalisés par le facteur strasbourgeois Roethinger. Les cinq cloches ont été fondues par l'établissement Bollée.
Le clocher de l'église Saint-Etienne, conservé, abritait dès 1495 une cloche nommée sainte-Félicule du nom de la patronne de Gien, qui disparut suite à l'incendie de 1940 avec quatre autres cloches.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Sainte-Jeanne d'Arc
Siécle de l'édifice: XVe-XXe
Forme du clocher : lanternon sur flèche
Position du clocher : clocher-porche
Clocher en péril : non

Photos (3) :
clocher
côté sud
chevet

Crédits : Jean-Claude MOREAU pour http://clochers.org

Eglise Saint-Jean-Baptiste d'Arrabloy

Arrabloy tire son nom des érables qui enserraient ce petit village, perdu dans la campagne au nord-est de Gien et qui fut commune distincte jusqu'en 1973. Un référendum a eu lieu en 2011 pour décider s'il doit reprendre son indépendance, le oui a largement remporté le vote mais il n'eut pas assez de participation.
L'église abritait jadis la dalle funéraire de Jehan d'Arrabloy (┼1310); les seigneurs d'Arrabloy ont construit leur château, dont subsistent les vestiges ruinés, à la fin du XIIIe.
Le campanile de l'église provient de la chapelle saint-Lazare de Gien. Depuis la révolution , Arrabloy, qui est devenu une commune a cessé d ' etre une paroisse ; au XIXe siècle la messe n 'y était célébrée que quatre fois par an, les habitants devaient etre baptisés, mariés et enterrés à Gien, distant de 7 km. Au XXe, la messe était assurée plus régulièrement, et un cimetière devrait bientôt être créé dans cette commune qui s'est grossie de lotissements proches des zones industrielles de Gien.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Saint-JB
Siécle de l'édifice: XIIe-XIXe
Forme du clocher : flèche
Clocher en péril : non

Carte postale ancienne :




Chapelles

Chapelle Saint-Joseph de Montbricon (déb. XXe), construite peu avant 1903 par les Barnabites qui avaient acheté le site comme annexe pour le collège Saint-François de Sales. En 1903, le patronage Saint-Joseph de la Maison Blanche y est créé.
En 1972, Stock achète et rase tout pour installer un supermarché, sauf la chapelle néo-gothique devenue propriété du diocèse.

Chapelle de l'ancien Hôpital de Gien, installé en 1905 dans le collège Saint-François de Sales, confisqué deux ans plus tôt aux Barnabites qui l'avaient fondé en 1856 et qui y dispensaient un enseignement reconnu au niveau national et même international. Le nouvel hôpital de Gien est construit entre 2008 et 2010 à la périphérie de la ville (http://www.lejournaldegien.fr/actualite/Nouvel-h%C3%B4pital-de-Gien-:-la-premiere-pierre-est-enfin-posee-!-310.html).

Chapelle de l'Institution Saint-François de Sales (XXe), rue Paul Bert. L'institution qui remplace le collège confisqué en 1905 ouvre en 1922. Sa chapelle, voûtée en berceau, est creusée dans la colline.


Dernière édition par Admin le Sam 10 Sep - 02:13 (2011); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 10 Sep - 00:52 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Sam 10 Sep - 02:03 (2011)    Sujet du message: Gien (45500) Répondre en citant

Patrimoine religieux disparu

Anciennes églises

Ancienne église Saint-Pierre-le-Vieil, fondé au VIe à Gien le Vieil. cette église tombe en ruine au XVIIe et est remplacée par l'église saint-Louis dans la ville basse. Le prieuré de Gien-le-Vieil fut fondé par les moines de Fleury vers 635.

Ancienne église Saint-Laurent, située place du Petit-Château et en partie conservée, transformée en cinéma. Elle se trouvait au sud du château et fut fondée à la fin du XIIIe ou au début du XIVe. Les titres de la paroisse remontent jusque 1403.

Ancienne église Saint-Louis (XVIIe)

L'église Saint-Louis fut construite par les entrepreneurs Antoine THOMAIN et Nicolas BESNIER de 1687 à août 1693 avec les matériaux de l'ancien temple protestant du faubourg du Berry. L'église est consacrée par l'archevêque d'Auxerre et marque la victoire sur l'hérésie protestante qui avait fait de GIEN son bastion. En outre, cette église remplace la vétuste église du Vieux-Gien dont son ramenés la cloche, le banc d'oeuvre et la chaire. A la Révolution, elle s'enrichit des grilles et de la table de communion de l'église de Beaulieu-sur-Loire.
Sous la coupole du choeur, une Apothéose de Saint-Louis peinte a été refaite par MM PAUTRE Père et fils en remplacement d'une précédente, en 1880. Le retable a été donné par Louis II de RANCOURT. Le vitrail de sainte Jeanne de France datait de 1881.
En 1940, l'église fut tant bombardée qu'il n'en resta que les murs. Elle ne fut pas rebâtie.


Anciennes chapelles

Ancienne chapelle Saint-Lazare, dépendante à l'origine d'une maladrerie. Elle était située au bord de la Loire, tout à l'ouest de la ville, plus à l'ouest encore que les jardins des Minimes. Elle est visible sur le plan de Gien en 1768 d'après ROGER et existait toujours en 1870.

Ancienne chapelle saint-Genoulph, située au nord de la ville, dans le faubourg des vignerons.

Ancienne chapelle Saint-Eutrope de l'Hôtel-Dieu, qui en 1622 devint une chapelle de secours pour les paroissiens de Gien-le-Vieil, dont le ressort s'étendait jusqu'au pied du château. Donadieu évêque d'Auxerre la délimita cette année avec la paroisse de Saint-Laurent, sur la butte.
Les bombardements de 1940 ont mis à jour quelques arcades de l'Hôtel-Dieu, qui datent du XIIe ou du XIIIe.

Ancienne chapelle Saint-Nicolas du pont (XIIIe), située sur une arche du pont du côté du Berry. Elle fut abattue lors de la reconstruction du pont en 1733.

Ancienne chapelle Notre-Dame de Pitié dans le cimetière de la paroisse Saint-Louis, détruite en 1849.

Anciens couvents

Ancien couvent des Clarisses, construit à la fin du XVe par Anne de BEAUJEU. Il devint l'hospice à la Révolution, puis l'école de Filles en 1911. La chapelle située au milieu de la cour fut alors rasée; elle avait été reconstruite en 1837. L'hospice fut déplacé en l'ancien collège des Barnabites. Les bâtiments anciens qui apparaissent sur le plan de 1863, n'y sont plus en 1913, car ils ont été remplacés par les bâtiments neufs de l'école, qui est tout à fait terminée en 1924.
Plan de 1863 :


Ancien couvent des Minimes, fondé en 1494 par Anne de BEAUJEU et situé à l'ouest, hors-les-murs. Il fut rasé en 1821 et remplacé par une faïencerie.

Ancien couvent des Ursulines (XVIIe), devenu au XIXe la gendarmerie, située près de l'Ecole des Filles.

Ancien couvent de Capucins, désaffecté à la Révolution et transformé en tannerie.


Anciens établissements hospitaliers

Ancienne aumônerie dite des Templiers, tenue par les chanoines de la Sainte-Chapelle de BOURGES jusque 1790. Cette aumônerie avait été installée dans une commanderie construite par les Templiers en 1264 et dont on voyait encore les murs et les baies de la chapelle vers 1870.


Autres cultes

Ancien temple de Gien, détruit en 1687 et situé dans le faubourg de Berry, de l'autre côté du pont. Ses matériaux sont donnés à la communauté des habitants de la ville basse (paroisse de Gien-le-Vieil) pour construire l'église Saint-Louis de la ville basse, ce notamment pour remercier la loyauté de la ville, qui avait ouvert ses portes au jeune roi Louis XIV et à sa mère Anne d'Autriche, alors que l'armée des Frondeurs victorieuse s'avançait vers la ville. Turenne battit les frondeurs avec des forces trois fois moindres dans la plaine de Bléneau.
Il y eut des réunions de protestants à partir de 1559 dans le jardin des Dasnières, puis hors-la-ville.



Temple protestant, situé à l'Ancienne mairie



Sources :

Arrow Gien autrefois, Société Historique et Archéologique de GIEN
Arrow Recherches historiques sur Gien et sur les villes et villages des cantons de Briare, Châtillon, Ouzouer, Saint-Benoît, Sully, Abbé PATRON (1873)
Arrow Page facebook du château d'Arrabloy : https://www.facebook.com/note.php?note_id=162961303754320


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:02 (2016)    Sujet du message: Gien (45500)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers du Centre-Val-de-Loire -> Clochers du Loiret Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com